12. La place Royale au XVIIe et XVIII siècles : un monument creux ?

Vous avez besoin d'avoir Flash player 9+ et JavaScript activé pour voir cette vidéo.
Fermer

Incrustation

Copier / coller les éléments ci-dessous

Embed

Lien internet

Fermer

Thème

Vidéos sur le même thème

Vidéos

Si la vidéo ne s'affiche pas, vous pouvez la visionner sur Dailymotion : http://www.dailymotion.com/video/xlbacn
Date de publication : 26/09/2011Rubrique : ConférencesCollection : Cours Publics - saison 2008-2009

Alexandre Gady, historien et historien de l'art, maître de conférences à l'université de Paris IV-Sorbonne et enseignant à l'Ecole de Chaillot

Type repéré depuis longtemps dans l'histoire de l'urbanisme français, la place royale apparaît comme l'expression la plus achevée du discours de gloire monarchique, mis en place par les Bourbons. D'Henri IV à Louis XV, Paris a ainsi reçu cinq espaces mettant en scène la statue du souverain, tandis que les grandes villes de province se mettaient à l'heure royale au cours du XVIIIe siècle (Rennes, Bordeaux, Nancy, Reims, etc.).

OUTILS