Philippe Rahm versus Didier Fiúza Faustino

Vous avez besoin d'avoir Flash player 9+ et JavaScript activé pour voir cette vidéo.
Fermer

Incrustation

Copier / coller les éléments ci-dessous

Embed

Lien internet

Fermer

Thème

Vidéos sur le même thème

Vidéos

Si la vidéo ne s'affiche pas, vous pouvez la visionner sur Dailymotion : http://www.dailymotion.com/video/x51anko
Date de publication : 09/11/2016Rubrique : ConférencesCollection : Plateforme de la création architecturale

mercredi 12 octobre 2016 [18h30 - 20h00]

Duos et débats saison 4
Modération : Anne-Marie Fèvre

Philippe Rahm
Architecte suisse diplômé de l’École polytechnique de Lausanne en 1993. Agence Philippe Rahm architectes créée en 2004 à Lausanne, établie depuis 2008 à Paris.
Professeur invité à la Graduate School of Architecture de l’université de Harvard (Massachusetts, États-Unis), maître assistant à l’Énsa de Versailles. Auteur de Météorologie des sentiments, éd. Les Petits Matins, coll. « Les Grands Soirs », 2015.

Réalisations récentes
• Jade Ecopark, Taichung, Taïwan, avec Mosbach paysagistes, Ricky Liu and Associates, 2011-2016. Transformation en parc public d’une friche aéroportuaire de 69 ha, création de différents microclimats • « Chambres évaporées », appartement de 60 m2 pour un jeune médecin à Lyon, 2011-2012. Conception et distribution des espaces selon les températures, les degrés d’humidité et la luminosité • « Digestible Gulf Stream, architecture comme météorologie, architecture comme gastronomie », installation au pavillon international de la Biennale d’architecture de Venise 2008 sur le thème « Out There : Architecture beyond Building ». L’architecture conçue comme lieu d’échanges symbiotiques entre l’espace et le corps humain.

Didier Fiúza Faustino
Artiste et architecte français, diplômé de l’école d’architecture Paris-Villemin en 1995, cofondateur avec Pascal Mazoyer, en 2001, du Bureau des Mésarchitectures.
Lauréat des Nouveaux Albums de la jeune architecture en 2002. Prix Dejean, grande médaille d’argent de l’Académie d’architecture, en 2010 pour l’ensemble de son œuvre. Exposition monographique au Magasin, Centre national d’art contemporain, à Grenoble, 12 sept. 2015-27 mars 2016.

Réalisations récentes
• Les Racines du mal, sculpture pour le Centre national des arts plastiques, 2006, restaurée par le Cnap en 2013 après exposition dans la cour Curial du Centquatre à Paris. Lampadaire public à forme tentaculaire, déposé pour six ans, en février 2016, square de Fusillés à Grenoble • This is not a love song, installation architecturale « explosive », villa André Bloc à Meudon, à l’invitation de Natalie Seroussi, avril 2014, 2e édition à Londres sur Bedford square, à l’invitation de l’Architectural Association School of Architecture, 10 octobre-12 décembre 2015 • A home is not a hole, forme minimale habitable, exposition « La Maison magique » avec l’Atelier Bow-Wow, Maison de la culture du Japon, Paris, 8 juin-30 juillet 2016.

OUTILS