LE PATRIMOINE : UN PROJET TERRITORIAL 3

Vous avez besoin d'avoir Flash player 9+ et JavaScript activé pour voir cette vidéo.
Fermer

Incrustation

Copier / coller les éléments ci-dessous

Embed

Lien internet

Si la vidéo ne s'affiche pas, vous pouvez la visionner sur Dailymotion : http://www.dailymotion.com/video/x4iui39
Date de publication : 06/10/2016Rubrique : ConférencesCollection : Recherche

LE PATRIMOINE : UN PROJET TERRITORIAL

mercredi 04 mai 2016 [9h30 - 17h30]

Le patrimoine, un projet politique de transmission de valeurs communes

Le patrimoine, bien commun territorial par excellence, se situe au fondement même de l’identité de nos territoires. Dépositaire de notre histoire et de ses vicissitudes, il se pose en sentinelle contre la banalisation de nos cadres de vie et nourrit l’attachement des individus à leurs lieux de vie. Les patrimoines dits ordinaires sont les supports de ce processus comme l’est aussi la transmission générationnelle de pratiques sociales et de savoir-faire.

La notion de patrimoine née au 19ème siècle était sous-tendue par l’affirmation d’une identité nationale. Après 1945, les sites identifiés comme patrimoine de l’humanité célèbrent la richesse et la diversité des cultures humaines dans le monde. Mais cette notion s’est élargie depuis une cinquantaine d’années, passant de l’objet exceptionnel au paysage, intégrant des espaces naturels et bâtis à de vastes échelles. Le patrimoine n’est pas une série d’objets vides d’usages et de sens partagé, mais un projet politique et social de transmission de valeurs communes. Naturellement, la question patrimoniale s’invite fréquemment au cœur des projets urbains et territoriaux. Apparus successivement, les différents types de patrimoine sont gérés par différents dispositifs législatifs et institutionnels. Pourtant, ils forment un tout, le patrimoine territorial, porteur de valeurs diverses qu’il s’agit de transmettre sans en perdre la cohérence. La construction du projet de patrimoine territorial est l’affaire des collectivités : le rapport avec l’Etat, responsable de cette politique au niveau national depuis 1850, évolue vers plus de décentralisation et plus de place laissée aux citoyens quant à la définition de ce projet.   Aménager l’espace en préservant le « déjà-là » est une préoccupation croissante des citoyens, relayée par les élus. L’enjeu de cette journée est de faire dialoguer les gens de la culture et de l'aménagement autour des questions du Patrimoine.

OUTILS