Frontières / 3. Autour d’Anna Malagrida

Vous avez besoin d'avoir Flash player 9+ et JavaScript activé pour voir cette vidéo.
Fermer

Incrustation

Copier / coller les éléments ci-dessous

Embed

Lien internet

Fermer

Thème

Vidéos sur le même thème

Vidéos

Si la vidéo ne s'affiche pas, vous pouvez la visionner sur Dailymotion : http://www.dailymotion.com/video/x2n9ci3
Date de publication : 20/04/2015Rubrique : ConférencesCollection : Images / Cité

Images/Cité :  Frontières / 3. Autour d’Anna Malagrida

mercredi 11 mars 2015

En présence de Marta Gili et de l’artiste.

Tout en documentant le réel, les séries photographiques d’Anna Malagrida font dialoguer les espaces autour d’une poétique «intérieur/extérieur», «lumière/obscurité», «transparence/opacité».

 
Formée à l'Ecole Nationale Supérieure de la Photographie d'Arles, Anna Malagrida utilise dans son travail la photographie et la vidéo, principalement. Le point de départ de ses œuvres s’inscrit souvent dans des événements historiques ou dans l’actualité, les images opérant par la juxtaposition des plans sur la même surface. Les images, souvent polysémiques, sont structurées autour de l’opposition entre l’espace intérieur et l’espace extérieur, la transparence et l'opacité, et mêlent, de manière plus ou moins évidente, des références à d’autres formes artistiques, tout en conservant la spécificité du médium avec lequel elles opèrent.  Le travail d’Anna Malagrida a été exposé dans différents festivals et événements internationaux. Lauréate des Rencontres Internationales de la Photographie d'Arles en 2005, elle obtient une aide à l'édition pour sa première monographie en 2006. En 2010 la Fundación Mapfre lui consacre une exposition individuelle à Madrid, qui a également été montrée au Centre Photographique d'Île de France et à la Galleria Civica de Modène en Italie. Elle participe entre autres à la Biennale du film d’art de Cologne, à Vides(s)torias, à l'Artium de Vitoria en 2011 et à l’exposition Inside Out : Photography After From, à la Fundación Ella Cisneros de Miami, en 2010. Son travail est exposé dans divers projets itinérants tels que Nuevas Historias, A new View of Spanish photography and video Art, (2008-2010), montré dans principaux musées de Norvège, Danemark, Suède et Finlande ainsi que Cazadores de Sombras, exposition montrée dans les principaux musées d’Amérique 
latine. 
Voir son site: http://annamalagrida.com
Voir le texte d’Isabelle Herbet: http://annamalagrida.com/120611Malagrida%20Herbet-2-.pdf

  Diplômée en philosophie et sciences de l'éducation de l’Université Centrale de Barcelone en 1980, Marta Gili est directrice du Musée du Jeu de Paume à Paris depuis octobre 2006. Elle a fait partie du comité d’organisation du festival « Primavera Fotográfica » (« Printemps de la photographie ») à Barcelone, de 1983 à 1988. Elle a été membre fondateur du département photographique de la Fondation Miró à Barcelone en 1985, et a dirigé le département « Photographie et Arts visuels » à la Fundació La Caixa à Barcelone de 1991 à 2006. Simultanément, Marta Gili a assuré la direction artistique des éditions 2002 et 2003 du Printemps de septembre à Toulouse. Elle a fait partie des membres de la Commission chargée des acquisitions en photographies et images animées du Fonds national d’art contemporain, Ministère de la Culture et de la Communication, de 1994 à 1997, puis de 2014 à 2017. Marta Gili a organisé de nombreuses expositions monographiques et thématiques, tant dans le domaine de la photographie historique que dans celui de la photographie et de la vidéo contemporaines. Parmi les expositions monographiques :  Sandy Skoglund, Doug Aitken, Diane Arbus, Eugene Atget, Jordi Colomer, Aernout Mik, Tracey Moffat, Valérie Mréjen, Sophie Ristelhueber, Willy Ronis, Bruno Serralongue, Lorna Simpson, Esther Shalev-Gerz, Christer Strömholm, Gillian Wearing, Miguel Rio Branco, Richard Avedon, Société Réaliste, Laurent Grasso, Adrian Paci, Natacha Nisic, Ahlam Shibli ou encore Mathieu Pernot. Parmi les expositions thématiques: "Europa de posguerra, 1946-1965. Arte después del diluvio" ; "Cartògrafs i aventurers. Narradors d’històries", et plus récemment "The tears of the things".

Voir le site du Jeu de Paume : http://www.jeudepaume.org/

OUTILS

SUR CITECHAILLOT.FR