Contre-culture ou contre-histoire ?

Vous avez besoin d'avoir Flash player 9+ et JavaScript activé pour voir cette vidéo.
Fermer

Incrustation

Copier / coller les éléments ci-dessous

Embed

Lien internet

Fermer

Thème

Vidéos sur le même thème

Vidéos

Si la vidéo ne s'affiche pas, vous pouvez la visionner sur Dailymotion : http://www.dailymotion.com/video/x2m18kh
Date de publication : 08/04/2015Rubrique : ConférencesCollection : Conversations autour...

A partir de l'ouvrage "Go West. Des architectes au pays de la contre-culture" de Caroline Maniaque (Éditions Parenthèses 2014).

À l’heure du souci environnemental généralisé, voici l’histoire des pionniers, maladroits parfois mais toujours passionnés, d’architectures déjà dénommées déjà “bioclimatiques”. On peut sourire aujourd’hui de la foi dont ces jeunes architectes firent preuve dans leur quête un peu naïve d’une contre-culture. Il n’en reste pas moins qu’elle émanait d’individus passionnés et jaloux de leur indépendance. Après des années de silence sur ces engouements de jeunesse, ces expériences individuelles revêtent une étonnante actualité.

Caroline Maniaque vient de reconstituer toute cette histoire avec un étonnant luxe de documents. Drop Zone conserve toute sa magie, Arcosanti demeure incontournable et le Sea Ranch le point culminant du post-modernisme américain balbutiant. Colorado, Arizona, Californie, nous y sommes. Et la vieille Europe ?

Les invités :

Caroline Maniaque, architecte et historienne de l'art

Jean-Paul Jungmann, architecte

Patrick Bardou, directeur des Editions Parenthèses

Le modérateur : Jean-Louis Violeau, sociologue

OUTILS

SUR CITECHAILLOT.FR