14. Le Corbusier : une éducation artistique par l'ornement

Vous avez besoin d'avoir Flash player 9+ et JavaScript activé pour voir cette vidéo.
Fermer

Incrustation

Copier / coller les éléments ci-dessous

Embed

Lien internet

Fermer

Thème

Vidéos sur le même thème

Vidéos

Date de publication : 02/09/2014Rubrique : ConférencesCollection : Cours Publics - saison 2013-2014

Marie-Jeanne Dumont, architecte, historienne de l'architecture, enseignante à l'Ecole nationale supérieure d'architecture de Paris-Belleville 

Avant d’être le chef de file d’un mouvement qui se flattera d’en avoir fini avec l’ornement, Le Corbusier (1887-1965) a été, dans sa ville natale du Jura suisse, un apprenti graveur et un élève architecte entièrement façonné et dévoué à la discipline ornementale, telle que l’avaient préconisée dans la deuxième moitié du xixe siècle des pédagogues comme Eugène Viollet-le-Duc puis Eugène Grasset. En ce moment de renouvellement des industries d’art qui, sous les différentes appellations de l’Art nouveau, touchait l’Europe entière aux alentours de 1900, l’École d’art de La Chaux-de-Fonds formait ses élèves à l’ornement floral, dans la perspective d’une application immédiate au décor des montres, pendules et autres horloges que la ville exportait dans le monde entier.

OUTILS

SUR CITECHAILLOT.FR